Le palmier à tous les âges

 Très tôt, l’enfant dessine un arbre, une maison, un bonhomme, autant d’éléments révélateurs de son évolution, de ses états d’âme, et de la conscience qu’il a de lui-même. Et les adultes alors?

Le test du dessin d’arbre

Le test du dessin d’arbre révèle autant les qualités relationnelles que le potentiel professionnel ou la capacité à se lancer dans un projet.

Comment cela? Est-ce qu’on n’est pas dans l’irrationnel?

Eh bien non, ces résultats ne sont pas bâtis sur des sables mouvants! Tiens, vous voyez, sans le faire exprès je prends une image, celle du sable. Justement un petit clin d’œil au psychanalyste Bachelard qui a développé toutes ces données présentes au plus profond de l’être humain, le feu, la terre, la pierre avec toutes les projections imaginaires de l’être humain, les qualités concrètes autant que spirituelles qui vont avec. Eh bien pour l’arbre c’est pareil! Revenons à l’arbre. Au début du 20ème siècle parmi les recherches sur ce sujet, on a orienté les dessins en demandant de faire « un arbre joyeux, un arbre triste, un arbre mourant… » Des milliers de dessins ont fait remarquer que les arbres « heureux » étaient plus grands que les arbres « effrayés » qui eux étaient un peu recroquevillés. On a noté que l’arbre « souffrant » s’incline et penche vers le bas. On dit bien « sauter de joie », mouvement vers le haut et « je laisse tomber, je baisse les bras » posture de découragement. Dans l’analyse du dessin d’arbre (voir « les trois parties de l’arbre« ), on fait le chemin inverse, on part de l’observation d’une forme pour remonter à la source: le sentiment et la conscience de soi.

Et voilà le palmier !

Aujourd’hui, penchons-nous si on peut dire, sur quelques palmiers. L’arbre s’analyse dans toute sa complexité avec autant de nuances que la richesse d’une personne. A la consigne « dessine un arbre » le dessin du palmier dans ce test évoque toujours un désir d’évasion. Il apparaît fréquemment chez les adolescents qui désirent autre chose que la contrainte scolaire, et l’autorité parentale. Chez l’adulte c’est un peu différent et aussi moins fréquent. On tiendra compte également de la culture et du contexte géographique. Le palmier peut faire partie du quotidien, de la vie de tous les jours. Toutefois chaque représentation d’arbre n’est jamais quelque chose d’anodin! Si vous choisissez le chêne qui représente entre autres la puissance, cela n’a pas la même signification que le dessin d’un frêle bouleau.

Les palmiers de Victorine (7 ans)

Palmier Fille 7 ans Isolement1

Ce palmier émerge sur son îlot tout noir avec ses palmes coloriées à la hâte. L’arbre dessiné sur un îlot nous signale que Victorine souffre d’un sentiment d’isolement. Une perturbation est indiquée par le sol noir qui alerte sur un fond un peu dépressif. De plus l’eau est inexistante. On la devine simplement. L’eau est liée symboliquement à l’émotion. Ceci traduit une inhibition des sentiments. Il est nécessaire et peut-être urgent d’inciter Victorine à parler, à exprimer ses émotions. Elle a besoin d’une écoute et de pouvoir livrer ce qui la préoccupe. Notons que la petite étoile de mer à gauche (que l’on devine à peine sur le fond noir) est coloriée en violet (voir « la couleur dans le dessin d’enfant »), couleur d’angoisse chez l’enfant. Il n’y a rien à dramatiser mais le tronc dont la base est très mince pour supporter l’arbre nous signale une instabilité affective qui peut être passagère. C’est à vérifier prudemment avec d’autres dessins.

Quelques semaines plus tard, la communication rétablie, Victorine nous trace toujours ses palmiers sur de petits îlots. Je précise qu’elle ne vit pas au bord de la mer sous les cocotiers. Mais le dessin qu’elle affectionne a bien changé.

Palmier Fille 7 ans Isolement3

La couleur joyeuse signe une extraversion et un mieux être même si tout n’est pas résolu. On note une transformation intéressante par l’apparition de chiffres impairs dans les palmes (six auparavant, sept maintenant). Les chiffres impairs ont un symbolisme d’action, de dynamisme à l’inverse de la réceptivité ou l’attentisme signifié par les chiffres pairs. Il y a un réveil de l’action et de la créativité.

 L’arbre de Martial (20 ans)

Martial 20a arbre 2Martial est en cours d’études supérieures. Il le vit avec beaucoup de stress. Dans le test qui comporte plusieurs arbres, son premier arbre est minuscule, collé à gauche de la feuille ce qui signifie un besoin de sécurité. Pour le deuxième, nous y voilà! C’est le désir d’évasion, le palmier trône! Enfin notons qu’il est lui aussi bien à gauche, d’où un désir de retourner au passé plutôt que de foncer vers l’avenir représenté par la droite. Il faut dire que Martial suit ses études à quelques milliers de kilomètres de la maison familiale et de ses copains, donc on va nuancer. En fait comment est son palmier? Il est fait d’un trait net bien affirmé. Il est solide avec des très grandes palmes qui épousent un mouvement d’ouverture dans plusieurs directions. Faut-il s’inquiéter? Surtout pas! Ici ce palmier est surtout acte de libération. Martial a besoin de décompresser. Il peut le faire par le plan physique, sport, dépense d’énergie indiqué par ce tronc qui se tient bien et aussi par les contacts qui sont représentés les ouvertures multiples de la couronne en éventail. Très globalement le bas de la page est lié à la terre, la matérialité, le haut à l’esprit et à l’échange en ce qui concerne la partie mobile des branches. Ici on a un bon équilibre, pas d’inquiétude pour Martial!

Un saule pleureur qui change d’identité !

Régine arbre 2 Et bien oui, ce saule pleureur n’en est pas un! Enfin pas pour longtemps. C’est l’arbre de Régine, 32 ans qui trace en premier dans le test, un arbre qui traduit la force et le défaitiste, une instabilité avec une ligne de sol très irrégulière, des tensions agressives. Elle vient de subir un harcèlement professionnel qui se termine par une fin de contrat. Au deuxième arbre que voici, elle énonce clairement « c’est un saule pleureur ». Le saule pleureur montre toujours un certain découragement, le fait qu’on baisse les bras. Il contient souvent l’idée d’un état dépressif plus moins latent. Pas étonnant après ce que Régine vient de traverser. Je ne dis rien. Puis elle ajoute, « non c’est plutôt un palmier! » Cela veut dire que Régine est en train de transformer son état dépressif en « autre chose », une envie de s’évader de cet état qui ne correspond pas à son tempérament habituel. Son troisième arbre du test est fulgurant, un mélange de tronc un peu piquant (son système de défensive, elle ne compte pas se laisser faire) et une couronne animée de vie, d’oiseaux, papillons et autres. Elle a privilégié son projet: créer son entreprise dans un domaine différent, quelque chose qui va l’épanouir vraiment. Ces trois arbres permettent de dire qu’elle est prête à opérer le changement. J’utilise ce test pour les adolescents mais aussi pour les adultes. Associé à l’étude graphologique le test du dessin d’arbre élargit les horizons et apporte une tonalité complémentaire.

Sylvie Chermet-Carroy

Orientation, adultes et adolescents, dessins d’enfants

Cours et consultations

Site de graphologie

Site Interprétation  des dessins d’enfants

Publicités