Un scandale mondial ! Qui est Edward SNOWDEN !

En juillet 2013 Edward Joseph SNOWDEN ancien employé de la CIA et de la NSA fait des révélations exceptionnelles aux médias. Il livre de façon détaillée, les programmes de surveillance et les systèmes d’écoute qui font intrusion dans la politique, la finance, l’industrie, et qui concernent les pays européens ainsi que le monde entier.

Le Washington Post et le Guardian ont rendu publiques ces informations. Il s’ensuit de multiples réactions en chaîne au sein des états. Edward SNOWDEN accusé d’espionnage et de vol est inculpé le 22 juin 2013. En juillet il demande asile à  la Russie.  http://rt.com/news/lawyer-asylum-russia-snowden-164/

Image

Penchons-nous sur ces quelques lignes écrites de sa main.

Son écriture nous révèlerait-elle un secret ? Pas vraiment ! Elle est claire avec un trait précis et bien appuyé. De plus elle a une dominante cérébrale : Edward Snowden est parfaitement conscient de ses engagements ! Sa démarche n’est donc pas un coup de tête !

On note un bon équilibre entre les mouvements qui vont vers le haut (les « d », les « l ») et les traits qui ont un bon appui vers le bas (les « y », les « p »).  Il existe donc un investissement dans le domaine de la pensée et des idées mais aussi la capacité à matérialiser celles-ci.

Cependant, l’ensemble est assez instable avec des envolées (« possibility ») et des mots qui chutent brusquement ((« me » deuxième ligne). Il y a donc alternance d’emballement puis d’abattement.

Allons plus loin ! On remarque un texte qui est écrit de plus en plus gros. Comparez l’intitulé en haut à droite « To Federal Migration » à la fin « Federation » et même la date écrite encore plus gros ! Ceci est la marque d’une tendance à l’exaltation. De tempérament introverti, il s’emballe au fur et à mesure qu’il agit.

Attention ! Quand j’effectue une analyse pour mes consultants, je demande toujours un document de qualité. Ici, c’est une photo prise en biais. On doit en tenir compte.

Un élément majeur : sa signature immense par rapport au texte. C’est un désir de reconnaissance et ici une tendance, disons-le,  à la mégalomanie. C’est peut-être pour cela qu’il a osé franchir toutes les barrières ou probablement aussi par soif de liberté et également parce qu’il privilégie le monde des idées !

Sylvie Chermet-Carroy

Publicités